Maria G. Norcia

Sa Nativité, Signe de renaissance pour l’humanité,
qui est maintenant invitée à accueillir l’appel du Père

 

  1. Le 21 janvier 1940 naît au monde Maria Giuseppina Norcia, la Petite Fille de Dieu, la Perle pure et sainte, qui aurait transmis de nouveau au monde la pureté de la foi: la foi pure et authentique dans le Dieu Un et Trin; la foi dans le Fils de Dieu, Christ, l’Amour fait Personne (1Jn 5,4-5); la foi dans l’action vivante de l’Esprit Saint, Source inépuisable de l’Amour infini du Père (Rm 5,5).

  2. Le 21 janvier est un jour solennel et saint, jour de Paradis, pour tous les fidèles de l’Église Chrétienne Universelle de la Nouvelle Jérusalem, pour toute la chrétienté et pour tous les hommes et les femmes de bonne volonté. Le 21 janvier, de nouveau, l’Amour du Père s’est manifesté et continue de se manifester au monde entier par l’intermédiaire de Sa Petite Fille, Fleur parfumée au Cœur pur (Mt 5,8), qui a su accueillir et contenir dans Son propre cœur l’Amour de Dieu descendu du Ciel. Le 13 juin 1947 l’Enfant Jésus est descendit du Ciel sur un nuage blanc, ainsi comme c’est écrit et annoncé dans les Saintes Écritures au moment où Jésus monta au Ciel (Ac 1,9-11).

  3. Le 21 janvier marque la re-naissance des fils de Dieu: jour dans lequel est né une nouvelle espérance pour tous, jourde rédemption. Une rédemptionattendue, voulue et qui a déclaré la Vie en Dieu Un et Trin. En ce jour pur et saint dans lequel les chrétiens vivent la Fête de la Nativité de la Petite Fille de Dieu, de nouveau en Marie, la Mère Église, encore une fois se manifeste la maternité. Et encore une fois, Marie montre Sa présence en tant que Reine et Epouse. Marie, Mère Église, Epouse, Mère et Reine.Epouse du Christ, Epouse universelle pour chaque fils qui recourt à Elle pour demander clémence et pardon. Mère Universelle pour tous ceux qui, contrits dans le cœur, demandent à Son Cœur de recevoir Son Amour afin de pouvoir vivre l’Amour du Fils, qui lie les cœurs dans l’Alliance Une et Sainte avec Dieu le Père Omnipotent (He 8,8-10; 10,16). Reine, du Ciel et de la Terre.

  4. La Petite Fille de Dieu est un grand Mystère. Un Mystère d’Amour inaccessible et impénétrable pour l’esprit humain mais compréhensible pour les cœurs purs, sanctifiés dans l’Amour du Christ. Elle a été choisie par le Père pour Son Cœur pur et saint, qui a su accueillir et contenir le Verbe fait chair, l’Amour fait Personne, le Sauveur, Celui qui sauve (1Jn 4,13-14). Celle-ci est Sa béatitude qui la rend vraiment bienheureuse, sur l’exemple de Celle qui est la Bienheureuse entre toutes les femmes, Marie (Lc 1,48b).

  5. La Nouvelle Jérusalem est la Mère Terre, la Demeure métaphysique du Père, dans laquelle le Père a placé Sa Tente et manifeste Son Essence et Sa présence vivante au contact avec Ses fils (Ap 21,3). Le Père a posé Son Regard sur cette Mère Terre, sur ce Cœur pur et saint, trouvé prêt et digne d’accueillir et de contenir Son Amour qui, dans le Fils, est une Personne (Jn 1,14).

  6. Grâce au Cœur pur de Marie le Sauveur est descendu du Ciel en Esprit et en Vérité (Jn 14,17a). Dans la Nouvelle Jérusalem le Père a de nouveau envoyé du Ciel une partie de Lui-même, une partie de Son Cœur (Jn 14,26;15,26), que, Elle a su accueillir et contenir dans Son Cœur pur et saint, pour le manifester au monde entier, en fonction du temps établi par le Père et de rassembler de nouveau le peuple saint de Dieu pour la défense de la chrétienté,atteinte par ceux qui, reniant l’Amour du Père, ont donné vie à une vraie et réelle guerre contre Dieu et contre la chrétienté.Une guerre vivante et totale, contre l’Esprit Saint et les fils du Christ et de Marie d’une part, qui sont déployéspour la défense de la chrétienté (Ap 12,7°; 19,11-16); et de l’autre, l’esprit de la négation de l’Amour du Père et du Sacrifice du Fils de Dieu avec ses sujets, dressés contre Dieu dans la plus formidable attaque de Satan contre les chrétiens et la chrétienté (Ap 12,7b; 19,19).

  7. Dans le Cœur pur et saint de la Petite Fille de Dieu battait déjà le Cœur de Bambin qui apprivoisait les cœurs et qui encore aujourd’hui apprivoise les cœurs de tous ceux qui, avec sincérité, s’approchent à la Nouvelle Jérusalem (Ap 21,2), pour faire entendre au monde le battement ardent de Son Coeur de Père, de Fils et d’Esprit Saint. La Petite Fille de Dieu a grandi confiante dans l’Amour de Dieu. Elle a grandi en contact avec le Ciel, unie au Ciel, parce que  Son Cœur, par la volonté du Père, siégeait déjà dans une Demeure métaphysique en contact direct avec la sainteté. Ainsi Elle a grandi en accueillant chaque jour, dans Son Petit Cœur, la volonté du Père (Mt 7,21; 12,50), pour La transmettre à tous ceux qui dans le temps se seraient approchés à Elle. Beaucoup ont pu se nourrir et s’abreuver au fil du temps de Son Cœur, en y accueillant chaque parole et chaque battement; en accueillant la Parole de Dieu, la Parole de Jésus et de Marie, qui L’ont toujours guidée et fortifiée, en La nourrissant de Leur Présence et de Leur Amour infini.

  8. La Petite Fille de Dieu, avec Son Amour et par la volonté du Père, a rétabli l’Église du Christ, en formant Ses fils à rester fidèles au Christ, Chemin, Vérité et Vie (Jn 14,6), en préparant le peuple de Dieu afin qu’il puisse confluer dans l’Église Chrétienne Universelle de la Nouvelle Jérusalem, l’Eglise voulue par le Père afin de rétablir en Christ Sa Nouvelle Alliance, Une, Sainte et Universelle, pour donner accomplissement au Plan d’Amour et de Rédemption préparé par le Père pour l’humanité.

  9. Maintenant, à partir du Jour Saint de la Nativité de la Petite Fille de Dieu, le Feu de l’Amour du Père avance depuis la Nouvelle Jérusalem pour faire comprendre à cette humanité l’essence de la Vie (Jn 1,4; 3,15-16.36; 5,24; 6,40; 8,12; 20,31), pour faire comprendre à cette humanité la vraie substance de la foi, une, sainte et universelle, dans le Dieu Un et Trin; et pour faire comprendre de nouveau à tous les fils de Dieu, et aux hommes et aux femmes de bonne volonté le seul Chemin, Christ, l’unique Vérité, Christ, qui conduit tous à comprendre “la” Vie, Christ, afin d’être fidèle pour l’éternité (Ap 14,4-5).

  10. Dans la Nouvelle Jérusalem bat le Cœur du Père, du Fils et de l’Esprit Saint. Et dans le Jour Saint de la Nativité de la Petite Fille de Dieu, Celle que le Père a choisie afin de donner accomplissement à Son Plan d’Amour et de Rédemption pour l’humanité, le battement d’Amour de Dieu se manifeste encore plus, pour donner de la joie à tous ceux qui, dans la Nouvelle Jérusalem, glorifient le Nom du Dieu Un et Trin (Mt 28,19); afin de donner de la vigueur à tous ceux qui défendent Son Saint Nom (Ap 3,12b); et pour donner courage à tous ceux qui veulent fuir de la tentation de l’ennemi de Dieu, de sortir de l’église de Rome, Babylone (Ap 18,4), et d’arriver dans la Terre d’Amour donnée par le Père à cette humanité (Ap 21,1), afin de recevoir la Lumière du Christ, Lumière pour tous les hommes (Jn 1,9), afin que le Père puisse imprimer Son Sceau d’Amour (Ap 7,2-3) sur tous ceux qui accourront pour être marqués de Son Amour de Père, de Fils et d’Esprit Saint.

  11. Celui-ci est l’appel du Père, dernier appel, que le Père adresse à ceux qui ne veulent toujours pas plier leurs genoux face au Roi des rois et au Seigneur des seigneurs (Ap 17,12), afin que les hommes se ressaisissent et abandonnent ce qui est devenu inique et putride et pour recevoir la Miséricorde du Fils de Dieu qui est descendu dans la Terre d’Amour. Ensuite, les portes se fermeront et le Père appliquera Sa Justice, Miséricordieuse Justice, pour rendre justice à Ses fils restés fidèles à Christ (Ap 18,20).

  12. En Marie, avec Marie et pour Marie, sur l’exemple de la Petite Fille de Dieu,  l’Etoile du Paradis, la Porte du Cœur du Père, les fils de Dieu sont prêts, pour répondre et renouveler le propre “oui” à l’appel reçu, pour combattre la bonne bataille pour la défense de la vraie foi dans le Dieu Un et Trin, afin de faire triompher le Cœur Immaculé de Marie et conduire tous à vivre la Vie, la vraie Vie, la Vie éternelle (1Jn 2,25; 5,11.20), qui sera vécue pour l’éternité en Christ, avec Christ et pour  Christ (Jn 17,3).

21 janvier 2019
Fête Solennelle de la Nativité

de Maria G. Norcia

Le Pontife
Samuele