Au commencement était le Verbe

Au commencement était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu. Ensuite, la Lumière est descendue parmi les hommes afin que la Lumière pût éclaircir les cœurs; et porter la connaissance de Dieu, vivante et pleine, dans chaque cœur, afin que par la Lumière, Fils de Dieu, l’humanité pût se retrouver dans la filiation totale et parfaite: cette filiation-là qui aurait conduit l’humanité entière à proclamer le Nom de Dieu.

Beaucoup n’ont pas reconnu la Lumière; Ils sont restés dans les ténèbres. La Lumière avance, progresse. Certains L’acceptent, d’autres La refusent, en perdant ainsi la Filiation dans le Dieu Un et Trin.

De nouveau, la Lumière nous irradie. De nouveau la Lumière purifie les cœurs. De nouveau, la lumière répand l’Esprit du Père. Et de la Nouvelle Jérusalem, la Terre d’Amour choisie par le Père, à nouveau recommence ce qui était dans Sa Pensée originale: reporter chacun à l’essence de la Vie, reporter chacun à l’essence de la Sainteté, reporter chacun à l’essence de l’union entre Père et Fils, pour comprendre la filiation: la vivre, la pratiquer, afin de pouvoir contempler le Visage de Dieu.

Dans la Nouvelle Jérusalem, le Centre de la Divine Miséricorde donnée par le Père à l’humanité, beaucoup arriveront et, même sans rien savoir, ils ouvriront le cœur, face au Tabernacle. Et redonneront à nouveau de la lymphe à leur vie, redonneront à nouveau enthousiasme à leur vie, redonneront à nouveau de la couleur à une vie qui pour beaucoup a été vécu dans les ténèbres.

Dans l’Île Blanche, où le Père préservera la pureté de la foi, la prise de conscience est vivante, la connaissance, pleine, l’Amour total. Ainsi comme, en ce temps, est vivant le désir de beaucoup de vouloir subvertir la Loi du Père, la Loi que Dieu Père Omnipotent a donnée à l’homme pour orienter l’homme sur le droit chemin. Beaucoup veulent subvertir les Lois de l’Amour de Dieu : un Amour vivant, nuptial, fraternel.

Tant veulent pousser les hommes à vivre un ”amour” qui, vidé de l’essence du Fils de Dieu, perd Son caractère concret, perd Sa Sainteté, perd Sa spontanéité. Cet ”amour” devient un amour passager, un amour vide, stérile, qui ne porte pas de fruit, mais seulement apparence.

Ceci est l’indication d’une maison qui n’est plus la maison des fils de Dieu: réunir tous dans l’apparence, dans une amitié vide où il n’y a plus fertilité de cœur, mais il y a désertification des cœurs; où il n’y a plus l’essence de l’Esprit qui unit, mais la vive essence d’un esprit qui sépare les cœurs.

Voilà, que dans la morale et dans la spiritualité, cette humanité glisse toujours plus dans l’abîme, car manquant de charité, manquant de ces principes fondamentaux qui régissent la vie de chaque homme tout s’annule, tout est perdu; et tout est considéré comme quelque chose qui passe et qui ne laisse rien dans le cœur. Et voilà que la méchanceté augmente, l’insatisfaction grandit. Et la fierté atteint l’homme.

À la lumière de tout cela, les principes et les vertus fondamentaux doivent être présents dans les fils de Dieu pour vaincre contre l’ ”ego”, pour vaincre contre celui qui tente, contre celui qui veut voir tomber les fils de Dieu. Les vertus de la Pureté, de l’Obéissance et de l’Humilité sont les points de repère de la foi chrétienne, le fondement essentiel de chaque chrétien.

Ceci est ce qui se fera écouter, vivre, défendre, de cette Maison, de cette Eglise afin que les vertus chrétiennes soient gravées à feu dans le cœur de chaque fils qui, en cette Maison se revoit, afin que ces vertus peuvent être vues, aimés, imités. Avec l’auspice que l’exemple d’une vie consacrée au Seigneur puisse porter fruit dans d’autres cœurs.

Ceci est la rescousse de la chrétienté qui part de l’Arche de la Nouvelle Alliance, qui est déjà partie et qui encore plus partira, pour transporter chaque cœur au Cœur de Dieu, Père, Fils et Esprit Saint.

Une voix se fera entendre: «Venez à la Maison du Seigneur. Venez: adorez l’Esprit du Seigneur. Venez à la Nouvelle Jérusalem, préparée pour l’ère de l’Esprit Saint, afin que chaque cœur qui, met pied ici puisse être purifié et guéri». Les portes s’ouvrent et la fête des fils de Dieu commence.