Le prosélytisme de la Nouvelle Jérusalem

«Instruisez tous les gens au nom du Père, du Fils et de l’Esprit Saint. Infusez dans leurs cœurs l’Esprit de la Vérité, l’Esprit de l’unité, l’Esprit de Celui qui est vivant, présent, proche. impartissez les vrais enseignements chrétiens à tous ces fils-là qui se rapprochent ici avec amour pour pouvoir vivre le contact direct avec Celui qui a tout créé».

De la Nouvelle Jérusalem, de cet Angle de paradis la voix de l’Esprit du Père déchire les cœurs de tous ceux qui en s’abandonnant à Sa volonté veulent vivre une vie pleine, une chrétienté ardente et prolifique, qui porte fruit, afin que les cœurs puissent être comblés de la grâce infinie qui depuis cette Terre d’Amour se répand pour faire en sorte que l’humanité puisse revenir une fois de plus à la splendeur initiale.

Dans le Berceau d’Amour, Tabernacle vivant, le Père accueille directement Ses fils, tous ces fils-là qui en premier lieu, mettent et mettront Sa volonté, Sa paternité, en choisissant de vivre dans la sainteté, répudiant ce que le monde offre dans la gratuité apparente, mais concrètement en tenaillant le cœur.

Ceci est le choix du peuple saint de Dieu: le peuple qui a choisi Dieu comme Père et qui a abandonné le monde, bien que vivant le monde sans se laisser séduire par ses adulations.

Voici le choix de l’Île Blanche, de l’Île d’Amour donnée par le Père aux fils pour préserver la pureté de la foi chrétienne. Voilà le prosélytisme de cette Maison, de cette Eglise, universelle, qui arrive dans les cœurs, touche les cœurs, pour faire comprendre à chaque cœur, où est la Vérité, ce qu’est la Vérité et quels bénéfices moraux et spirituels, elle porte en son sein.

Cette Maison resplendira toujours plus. Cette Maison sera toujours plus l’objectif pour tant de cœurs qui ne connaissent rien, pour tant de cœurs qui ont oublié et pour d’autres cœurs qui veulent encore, encore plus, vivre les enseignements chrétiens authentiques. Ce qui a été déjà dit, se concrétise toujours plus: la cour de Rome, la maison qui, autrefois était et qui maintenant n’est plus, se vide ; la Nouvelle Jérusalem, la Maison des fils de Dieu, se remplit.

Voilà l’Esprit fécond du Père qui accueille toujours plus de fils à Sa table. D’autres banquets restent vides, parce qu’il n’y a plus rien pour pouvoir festoyer, pour pouvoir se nourrir du Pain vivant descendu du Ciel, pour recevoir le Pain quotidien qui donne force, substance, qui revigore les cœurs.

Dans la Maison de Dieu tout est vivant, tout est fécond, d’autant plus est fécond le cœur dans l’obéissance affectueuse, dans la sainteté, afin de pouvoir s’élever toujours plus dans la sainteté, toujours plus, imitant celui que le Père a envoyé pour reporter tous à la chrétienté parfaite.

Voici la chrétienté dans l’essence: faire revivre dans chaque cœur l’essence du Maître, des enseignements, Son exemple de vie. Ceci fait choisir Dieu. Ceci fait mettre Dieu à la première place, en refusant, en s’efforçant de refuser ce que le monde offre quotidiennement; ses adulations, ses tromperies.

Les paroles proclamées auparavant, à présent reviennent: «Bienheureux êtes-vous qui savez rester fidèles aux enseignements du Christ. Bienheureux êtes-vous qui, à cause de Son nom, serez montrés du doigt, vous êtes montrés du doigt. Continuez, persévérez, pour vivre dès à présent, le Règne promis par le Père à Ses fils fidèles». Jésus et le Père toujours seront aux côtés des fils de Dieu. Marie Mère Église Nouvelle Jérusalem diffusera toujours dans chaque angle le sens profond de la fidélité vivante à tout ce qui est du Père, sans hésitation et sans ambiguïté.

Le prosélytisme des vrais fils de Dieu est et sera toujours. Le prosélytisme de l’Eglise de ceux qui exhorteront à rester fidèles seul et seulement au Dieu Un et Trin; de se consacrer au Cœur Immaculé de Marie; de croire en Christ Vérité absolue, et non relative; de croire en Dieu, catholique, universelle; à défendre la pureté de la foi, les enseignements chrétiens authentiques, avant tout la famille, telle que conçue par le Père, et la sacralité de la vie.

Ceci est le prosélytisme des fils de la Nouvelle Jérusalem. Non pas le prosélytisme de qui, dans la cour de Rome, d’une part, affirme que c’est un péché grave de chercher à convertir les gens au vrai christianisme et de l’autre avec la tromperie est en train de mener la barque dans une nouvelle religion mondiale qui ne place plus au centre Christ, la Pierre angulaire, mais qui a rejeté Christ pour adorer l’esprit de celui qui est l’ennemi de Dieu.

Marie Mère Église Nouvelle Jérusalem accueillera toujours tous ceux qui, avec “cœur” et “volonté” veulent vivre et défendre la vraie foi chrétienne, pour conduire tous les fils de Dieu et tous les hommes et femmes de bonne volonté au Cœur Miséricordieux et Saint de Dieu Père Omnipotent.