L’intervention du Père dans l’histoire
et la décadence de l’église de Rome

Dieu Père Omnipotent est celui qui est. Dans l’Eglise Chrétienne Universelle de la Nouvelle Jérusalem, il est vénéré Dieu, Père Omnipotent, on vénère Son Fils, Fils unique du Père, qui par le biais de l’action de l’Esprit Saint pénètre les cœurs et confirme à Ses fils Sa vive proximité, Son vivant et total sentiment d’Amour. Ce sentiment d’Amour qui anime chaque cœur de bonne volonté qui en cette Terre, accueilli par Marie, Mère et Epouse fidèle, redécouvre la fidélité authentique en Christ Seigneur, dans tout ce qui appartient au Père; redécouvre la spiritualité, qui s’intensifie d’autant plus que la prédisposition du cœur est vivante et totale.

Dans la Nouvelle Jérusalem, la Terre d’Amour donnée par le Père à l’humanité, on vient pour découvrir, vivre et accueillir le message chrétien, unique message de salut pour le monde entier, unique bouée de sauvetage à laquelle s’agripper et se relever d’une vie monotone, anonyme et de soumission totale à une humanité qui veut tout humaniser, éloignant les fils de Dieu de l’enseignement paternel, un enseignement qui par le biais du Fils de Dieu est arrivé à tous les peuples.

Le message du Fils est universel: un message original qui doit faire comprendre et susciter dans les cœurs l’unique Voie qui conduit au Cœur du Père. La Voie pleine de spiritualité, car par l’action de l’Esprit Saint bouleverse les cœurs et fait comprendre quelle est la Voie royale par rapport aux voies transversales, qui ne conduisent pas à la vraie spiritualité, mais à une spiritualité humanisée, qui place l’homme au centre et qui, par le moyen de l’enseignement de l’homme vêtu de blanc trompe les gens, trompe les fils, trompe tous ceux qui n’ont pas su maintenir vivante la Flamme de l’Amour du Père. Cette Flamme qui pendant des siècles le Père a alimenté avec Ses signes donnés au monde: les envoyés du Père, qui ont parlé, qui ont mis en garde et qui ont prophétisé.

L’église de Rome, qui aurait dû rester en contact perpétuel avec l’Esprit du Père, a voulu, volontairement, éteindre l’enthousiasme et interrompre la communication Ciel-Terre. Par conséquent, avec l’égoïsme humain, pour simple intérêt humain, l’église de Rome a voulu déclarer finie l’action de l’Esprit du Père dans l’histoire. Pour l’église de Rome la révélation est terminée. Pour l’église de Rome tout est resté à il y a deux mille ans. Mais le Père est vivant. L’Esprit du Père est vivant. Et l’Esprit du Père parle et se manifeste dans l’histoire. Si les hommes L’accueillent, tout avance. Toutefois, quand ce sont les hommes à trahir volontairement l’Esprit de Vérité, c’est le Père qui avance. Et le Père avance non selon ce qui est la pensée des hommes, mais selon Sa Volonté. Ce sont les hommes qui doivent s’adapter à la Volonté et à la Pensée du Père, et non le contraire.

Voilà que pendant longtemps, le Père Bon, Saint et Juste, a regardé le cœur d’une Petite Fille, Sa Servante fidèle; a regardé à un “angle de Terre”, en l’appelant ”Paradis sur Terre” où le Père aurait et a mis tout Lui-même, Son essence et Sa substance, pour défendre la Vérité, pour défendre ce qui est Saint et que Saint, dans une autre maison, devait rester. L’église de Rome a trahi l’Esprit du Père, pour adorer un autre esprit qui n’est pas de Dieu. Le Père est intervenu personnellement dans l’histoire, afin que ne s’éteignit totalement dans le cœur de Ses fils l’appartenance à l’Esprit Saint, qui est Père et Fils, qui est Amour substantiel du Père et du Fils.

Le Cœur du Père s’est manifesté. Le cœur maternel s’est prodigué, se donnant toute Elle-même, afin que le message d’Amour qui provient de la Nouvelle Jérusalem puisse à nouveau se répandre, à nouveau circuler entre les peuples. Tous ceux qui maintenant ne partagent pas, empêchent et veulent arrêter l’action de l’Esprit Saint ne proviennent pas du Père, mais proviennent de l’action satanique qui cherche d’interrompre, d’éteindre la Flamme du Père, qui brûle dans cette Terre d’Amour, qui brûle dans le cœur des fils du Père.

L’action satanique cherche d’obscurcir les consciences des hommes, en leur faisant croire d’avoir à cœur le sort de l’humanité. Voilà que toujours plus l’action diabolique cherche de faire accueillir aux hommes, tente la théorie d’un ”nouvel humanisme” qui poursuit comme objectif celui de sauvegarder l’homme et ses prétendus ”droits”. Donc, au centre se placent l’homme et sa pensée, non Dieu et Sa Pensée. Ceci est l’action sournoise mais subtile qui dans l’église de Rome, l’homme vêtu de blanc et ses fidèles ministres sont en train de conduire, éloignant les hommes du vrai Dieu, du Christ et de Ses enseignements authentiques, du Trésor que l’Esprit du Père a placé dans chaque cœur.

Voici l’intervention de Dieu Père dans l’histoire, qui intervient et interviendra pour la défense de Ses fils, afin que ce qui doit surgir toujours plus surgi, pour faire comprendre la Vérité, l’unique Vérité, où demeure la Vérité du Père, qui intervient et interviendra afin que ce qui est déjà pourri, tombe définitivement, afin que ceux qui ont volontairement renié Son Esprit expérimente Sa main qui ne sauve pas, mais accélère la destruction qui est en cours. Dans l’Eglise du Christ s’effondrera la Cour de Rome.

Beaucoup seront ceux qui seront surpris par la décadence de la Cour de Rome. Beaucoup seront ceux qui ont mis la propre confiance en l’homme vêtu de blanc et pour leur perfide compassion tomberont, ensemble avec sa chaise. Ils comprendront ce que cela signifie tomber; Ils comprendront la douleur de la chute; Ils comprendront ce qu’ils ont mis en œuvre. Ils seront la proie de leur propre mauvaise foi. D’une part, dans la Maison, dans l’Eglise qui appartient au Père, s’expérimentera toujours plus la vraie harmonie; de l’autre, dans la maison, dans l’église sous l’emprise de l’esprit diabolique, la confusion régnera toujours plus souveraine. Comme cela a été prophétisé, dans cette maison-là, il n’y aura pas de paix, mais toujours plus guerre: cardinaux contre cardinaux, évêques contre évêques, prêtres contre prêtres.

Voici, la persévération continuelle de l’homme vêtu de blanc pour attirer tous à lui-même; son travail continuel pour garder sous contrôle tout et tous, car spasmodique est sa recherche continuelle de nombreux prétextes pour pouvoir tromper et se présenter comme ”celui qui accueille”, ”celui qui sauve”, ”celui qui comprend”. Mais maintenant, on commence à avertir la terre qui tremble. On commence à comprendre le mécontentement que dans beaucoup de cœurs commencent à émerger. Voici son incapacité qui revient, de ne pas savoir gérer les situations.

Quand on n’est pas animé par l’esprit de fraternité, de l’ Esprit Saint qui unit, de Son action salvifique, on perd la concentration, et tout s’effondre. Lorsqu’on veut frapper les points-clés de la doctrine chrétienne, tout est caduc. La décadence est en cours: dans les valeurs, dans l’exemple, dans les paroles, dans les gestes, dans les faits. Voilà que de chrétien en cette maison-là, dans l’église de Rome, il n’y a plus rien.

La Roche ne tombera jamais, car appartient à Dieu. La Roche est Dieu. Seule de la Roche jaillit l’eau vive qui désaltère les nations, dans l’universalité de l’Eglise du Christ. Avec cette prise de conscience, la voix de cette Eglise se lève pour faire appel aux cœurs de tous les fils de Dieu et de tous les hommes et les femmes de bonne volonté. ”Restez fidèles à l’Esprit du Père. Soyez animés par la bonne volonté. Faites de la Volonté du Père votre parcours quotidien, afin de pouvoir surmonter toute tentation, éloigner tous les dangers et être toujours dans l’unique Corps qui avance et qui ramènera l’ordre et la sainteté : Eglise Chrétienne Universelle de la Nouvelle Jérusalem. La Nouvelle Jérusalem qui avance ; la Nouvelle Jérusalem qui éloignera tout ce qui est poids ; la Nouvelle Jérusalem qui chassera ceux qui ne sont pas animés par l’esprit fraternel ; la Nouvelle Jérusalem qui dans l’essence et dans la substance, défendra, proclamera, et s’érigera, afin de rapprocher toujours plus tous au Ciel. Et le célestiel envahira chaque cœur ”.

Au nom du Père, du Fils et de l’Esprit Saint.