L’ordre saint de la Maison du Père

Le Père veut graver dans le cœur des fils de Dieu Sa vive volonté: la volonté de vaincre, la volonté d’avancer, la volonté de continuer, pour libérer cette humanité de l’esclavage que le monde toujours plus manifeste à l’égard des plus faibles, pour lier les cœurs et les rendre impuissants. L’Esprit souffle dans la Maison du Père pour rétablir l’ordre saint qui porte fruit en abondance.

La Maison du Père est signe de réconciliation et signe de discorde pour beaucoup. La réconciliation avec le Père est dictée par la repentance individuelle de chaque cœur, qui en s’accostant, en s’approchant à la Demeure du Père parmi les hommes, grâce à l’action de l’Esprit Saint qui inonde les cœurs, épouse cette repentance et fait revenir les cœurs sur le droit chemin, sur la voie royale, pour aller à la rencontre du Maître, pour se retrouver élève à l’école du Maître qui conduit tous à la connaissance vive et directe du Père.

Pour beaucoup cette action est interrompue, en raison des barrières du cœur, de la volonté de ne pas comprendre, de la volonté humaine qui est mise avant la volonté divine (qui se manifeste en donnant la priorité à ce qui est ”cœur”). Pour d’autres encore, cette action n’a jamais été connue car rendue invisible par ceux qui par pure propagande ont manifesté une vérité manipulée.

Le monde se considère à la recherche de la vérité, celle pure et uniquement vérité humaine qui libère le corps, mais esclave le cœur. Voilà les vices, voilà les besoins purement humains qui créent désordre et désertifient l’âme. Nombreux sont ces cœurs-là, qui après avoir goûté à la vérité de Dieu, ont librement et indépendamment décidé de revenir en arrière, de s’éloigner, parce que la Vérité de Dieu est gênante et met à nu la volonté égoïste du “je” qui s’affronte avec la Vérité de Dieu.

La Vérité de Dieu aide à grandir, à comprendre, à se redécouvrir vrais fils de Dieu. Dieu nous rend libres de l’esclavage du péché et des vices du monde. La Vérité de Dieu ne peut pas être relative, mais elle est sans ambiguïté et absolue. “Oui, oui” et “non, non” parce que le reste provient du malin (Matthieu 5,37).

Le Père intervient dans l’histoire de l’humanité pour rappeler les fils à l’ordre saint, afin qu’au moyen des signes du Père, les fils et ceux qui sont animés par la bonne volonté puissent redécouvrir où réside la Vérité de Dieu, où réside la vraie foi, où réside et où est présente l’action de l’Esprit Saint qui sauve, où est présent le souffle de l’Esprit Saint, baume pour l’âme, qui revigore les cœurs et fait vivre à tous une filiation particulière et directe, pure et sainte.

L’intervention du Père dans l’histoire fait comprendre qu’il ne passera pas trop de temps, et que l’humanité se trouvera dans un abîme qui n’a pas de fin, l’abîme conduit et causé par la cour de Rome, qui s’élargira de plus en plus et conduira à la perdition beaucoup de cœurs, à la disparition de la foi dans beaucoup de cœurs, car se trouvant face à quelque chose qui était resté caché avec difficulté, de nombreux cœurs se trouveront dans très profonde agonie. Les scandales seront manifestés et ne pourront plus être maintenus cachés. Ce sont les derniers soubresauts avant de succomber. Rome a perdu la foi et ce qui est putride tombera. Jour après jour, la barque coulera toujours plus et jour après jour l’Arche voulue par le Père avancera pour conduire au salut les fils de Dieu, et tous les hommes et femmes de bonne volonté.

Tous ceux qui s’obstinent à combattre le Projet de salut voulu par le Père, se trouveront à combattre contre Dieu. Terribles seront leurs jours. Pour ceux-ci même le coton pur deviendra dur, non plus doux, car il n’amortira plus et beaucoup ne seront pas protégés, mais ils se retrouveront découverts dans leur tromperie et dans leur erreur, et leur cœur sera proie dans un délire sans fin, car ils auront combattu contre la volonté divine. Celui qui aura rempli son propre cœur de fausseté et de mensonges criera pour la douleur, mais les cris ne seront pas entendus par le Père et tout basculera. Les proches perdront tout et les lointains seront appelés à vivre la Maison du Père.

Dans la Maison du Père sera toujours plus présente, l’union, l’harmonie, la fraternité et la sainteté. Toujours plus présente est et sera la cohésion totale du cœur et de l’âme, d’esprit et d’abandon total au désir et à la volonté du Père. Dans l’Église Chrétienne Universelle de la Nouvelle Jérusalem, l’action du Père est vivante et concrète. Les fils qui resteront fidèles à la volonté du Père avec “cœur” et “volonté” avanceront. Celui qui veut volontairement se séparer de l’Amour du Père, expérimentera le désert du cœur.

L’Esprit du Père augmente le cœur des fils de Dieu, en se maintenant en harmonie avec les enseignements du Fils, ils feront en sorte que la parole de Dieu soit proclamée et annoncée, comprise et aimée. Le monde vit dans une vérité déformée, dans une vérité toute sienne. Dans cette vérité humaine il n’y a pas de foi, il n’y a pas d’union, il n’y a pas d’ordre, mais règne le désordre et l’orgueil.

Dans la Maison du Père règne l’ordre saint qui fait être vrais fils de Dieu, dans la simplicité, dans l’équilibre saint et dans la fidélité vivante, aux enseignements chrétiens authentiques, à l’unique Vérité qui sauve: Christ, le Sauveur, le Maître la Vérité absolue et non relative. La Vérité qui fait connaître le Dieu catholique, universel, qui a mis Sa Demeure dans la Terre d’Amour, l’Île Blanche, où sera préservée et défendue la pureté de l’unique foi qui sauve: la foi en Jésus, le Christ.