Marie, l’Eternelle Petite Fille, c’est Celle qui est

Marie, Celle qui par grâce est Mère de Dieu, l’Immaculée de l’Esprit Saint, avec sainte prévenance prend soin des fils que le Père Lui a donné. Avec maternité quotidienne, la Mère de Dieu veille et avec amour maternel accueille tous Ses fils, afin que chaque fils qui reçoit l’étreinte de la Mère Église puisse se sentir à la Maison. Marie Mère Église accueille les fils qui ont foi en Christ, le Sauveur du monde.

La foi des fils de Dieu triomphera. La foi, qui en cette Mère Église, tant de fils ont retrouvé, tant ont expérimenté, tant ont connu, portera à accomplissement, ce que le Père a révélé au Cœur Immaculé de Marie, la Reine du Ciel et de la Terre. Marie, la Mère universelle, a confié, confie et confiera chaque fils et chaque homme et femme de bonne volonté au Fils, afin que chaque fils participe en forme pleine au Plan d’Amour et de Rédemption voulu par le Père.

Dans l’église Chrétienne Universelle de la Nouvelle Jérusalem règne l’amitié avec Dieu.
Dans l’église Chrétienne Universelle de la Nouvelle Jérusalem, source de toute sainteté, Dieu est vivant.
Dans l’église Chrétienne Universelle de la Nouvelle Jérusalem, où l’Omnipotent a posé son regard, chaque fils qui ouvre le cœur recevra Sa grâce.

Dans la Nouvelle Jérusalem, la Terre d’Amour donnée par le Père, bafouée par les hommes, Dieu Omnipotent fait germer les plus belles fleurs, qui manifestent le Jardin du Père. Et Marie, comme Sa Servante fidèle, prend soin de chaque fleur, de chaque fils qui veut être caressé par Marie, la Mère Église, afin de maintenir sa propre beauté, sa propre couleur et son propre parfum. Mais quand les fleurs veulent se transformer volontairement en roses épineuses, la main de Marie Mère Église se retire, pour prendre soin d’autres fleurs, toutes aussi chères au Cœur de la Mère universelle. Marie, Mère Eglise, Épouse fidèle incline toujours Sa tête uniquement devant le Père, pour proclamer avec Amour infini, «Père, à Toi, j’obéis; Père, à Toi Ma profonde fidélité».    

A la veille de la Fête des Noces avec le Ciel, Marie, Mère Eglise, Nouvelle Jérusalem, fait entendre Sa voix et dit:
«Peuple, peuple de cette Terre d’Amour, réjouis-toi, car l’Esprit de Dieu est vivant et demeure en toi».
«Peuple, peuple saint de Dieu, n’ayez pas peur, car proche est ta victoire».
«Peuple saint de Dieu, face à l’expiration du délai, que ton cœur soit tourné vers l’Omnipotent, qui chassera avec puissance tous démons, abattra toute maison qui est devenue repaire de vipères».
«Peuple, peuple de la Nouvelle Jérusalem, chantée par les anges, proclamée par les Saints, voici le Paradis sur Terre».
«Faîtes sentir la fête de votre cœur, la joie de votre vie, la voix qui proclame le Nom de Dieu. Car à Lui et devant Lui, seulement à Lui, nous inclinerons la tête. Tout genou fléchisse, proclamant le nom du Fils de Dieu Ainsi il est écrit, et ainsi soit-il». (Isaïe 45,23; Romain 14,11; Philippiens 2, 10).

Sur l’exemple de Marie, l’humble Servante, l’Eternelle Petite Fille, l’Epouse fidèle, cette Mère Église renouvelle à nouveau Son lien d’amour et de fidélité à Dieu Père Omnipotent, renouvelant Son éternel ”oui” à la Volonté de Dieu Un et Trin. Marie, l’Eternelle Petite Fille, l’humble Servante devenue Mère, s’est donnée toute Elle-même afin que la volonté du Père puisse s’accomplir. Qui se réfugie dans Son Cœur vit dans le Cœur du Père. Qui veut retrouver la vie dans le cœur de Marie, par le biais de Sa grâce, redevient à être fils, fils de Dieu; et d’être sauvé par Celui qui est.